Retrouvez toutes les publications de Madeleine ZIMMERMANN-MUNSCH

Madeleine Zimmermann-Munsch


Son dernier roman, Ruptures…, est paru aux éditions Ex AEquo.

Ruptures historiques et ruptures personnelles se télescopent dans ce roman qui parcourt les années 1960 à 1990. Ruptures… lire la suite


10 commentaires

  • Denise K.

    Chapeau pour ta plume, ton montage romanesque, les faits historiques, le volet psychologique! Tes recherches historiques sont formidablement bien insérées dans le récit romanesque qui, lui non plus, ne manque pas de rebondissements.

  • Dominique S.

    De cette période et ces événements, je connaissais] « des versions historique, personnelle, engagée… Grâce à vous, j’ai pu en découvrir une version romancée, qui m’a semblé en fait bien plus proche de ce qu’a pu être la réalité… La véritable chronique que vous nous avez offerte, à travers les yeux de Mathilde, a été pour moi une vraie découverte.

  • Agathe B-M.

    Vous peignez cette fresque avec le pinceau de ces grands peintres qui ont jalonné la vie de Mathilde : c’est coloré, c’est vivant, et c’est si vrai.

    Etonnantes ces années entre les premiers écrits situationnistes et la chute du Mur! Et bien émouvant ce roman d’une vie!

  • Renée (transmis par Marie-Odile T.)

    J’ai terminé la lecture du dernier livre de ton amie. Le style et l’écriture diffèrent de ses deux récits précédents. En fonction du sujet, elle sait adapter le mode d’écriture, et le résultat est à chaque fois une réussite.

  • Richard S.

    J’ai particulièrement apprécié la justesse de vos analyses sur les sentiments de vos personnages, tels qu’ils pouvaient être vécus pendant cette période de libération sexuelle, tant par les filles que par les garçons.

  • Jean-François ROTTIER

    Je viens de terminer la lecture de votre roman et suis encore troublé par sa qualité narrative. Le voyage historique dans la France des années 60-90 a l’avantage de ne pas souffrir d’excès didactiques. Vous nous proposez une promenade intelligente par ses analyses et plaisante par ses descriptions et incursions dans le monde des arts.

    Mais, au-delà de cette ossature temporelle, votre histoire d’amour nous submerge. […] Nous suivons vos héros dans le dédale de nos vies, de notre histoire, de nos rêves passés, car ils nous offrent la nostalgie d’un monde qui se voulait égalitaire et harmonieux.

  • Gérard D.

    Votre héroïne me rappelle des scènes de vie, parfois avec nostalgie, y compris dans les grisailles de novembre qui apparaissent à diverses reprises dans votre ouvrage.

    Au fond de votre chronique, j’ai trouvé une vie, celle de Mathilde, espoirs, désespoirs, espoirs…

    Je fus heureux d’avoir pu vous lire.

  • Dominique M.

    Je viens de terminer la lecture de votre roman et j’ai été séduit par l’histoire. C’est très intéressant de revivre cette époque et la personnalité de Mathilde est attachante.

    J’ai retrouvé le décor de cette année 1968.

Laissez un Commentaire